Le NPD présente son plan pour un leadership environnemental

Saint Jean, le 31 août 2018 – Demain, le gouvernement fédéral a imposé une date limite aux provinces pour présenter un plan visant à réduire leur empreinte carbone. Jennifer McKenzie a présenté le plan du NPD pour la réduction du carbone au gouvernement fédéral en le remettant à Wayne Long, député de Saint John Rothesay, plus tôt ce matin.

“C’est l’occasion de mener, pas de prendre du retard. Il s’agit d’investir dans notre avenir. La position du NPD sur la réduction du carbone fait en sorte que les citoyens et les entreprises sont soutenus afin que le Nouveau-Brunswick puisse être un chef de file en matière d’énergie, d’infrastructure et d’innovation verte. » – Jennifer McKenzie

Combattre le gouvernement fédéral et ne pas avoir de plan de réduction du carbone n’est pas dans l’intérêt des gens du Nouveau-Brunswick. Il y aura un prix sur la pollution, peu importe si les autres partis veulent prétendre que non.

«Le NPD est prêt, avec un plan. Un plan qui réduira les coûts pour les Néo-Brunswickois, qui réinjecte les fonds directement dans l’économie, et qui avantagera les institutions publiques que nous utilisons tous quotidiennement.» – Jennifer McKenzie

Le NPD présentera un Fonds de réduction du carbone pour aider la province à passer à l’énergie verte en introduisant un programme de réduction de 30 $ / tonne de carbone pour atteindre 50 $ / tonne après quatre ans. Les fonds générés serviront à aider les gens du Nouveau-Brunswick et à investir dans l’énergie verte, les infrastructures vertes et l’innovation verte.

  • Un tiers des fonds générés par ce programme serait redistribué aux personnes à revenu faible ou moyen sous la forme d’une remise.

  • Un tiers des fonds serait investi dans des énergies vertes telles que l’énergie éolienne, solaire, marémotrice, hydraulique, nucléaire et géothermique, ainsi que dans la mise à niveau de l’infrastructure électrique.

  • Le tiers restant des fonds serait investi dans des programmes d’infrastructure verte tels que le transport en commun électrifié et la réintroduction du programme populaire d’économie d’énergie, en mettant l’accent sur les ménages à faible revenu. Le Fonds de réduction des émissions de carbone servira à créer un fonds d’innovation écologique pour nos propres chercheurs et ingénieurs afin de mettre au point des technologies vertes «fabriquées au Nouveau-Brunswick» au sein d’institutions publiques gouvernementales et universitaires.

L’effet combiné du programme de réduction des émissions de carbone et de l’investissement dans l’infrastructure verte devrait avoir un effet important sur la transition du Nouveau-Brunswick vers une économie sans carbone le plus rapidement possible. Au fur et à mesure que le Nouveau-Brunswick passe à des sources d’énergie plus écologiques à faible coût en carburant, le prix de l’électricité devrait demeurer le même ou être réduit, créant ainsi un environnement économique plus sain pour les gens et les entreprises .