Une assurance-médicaments pour tous au Nouveau-Brunswick

Saint Jean, le 11 septembre 2018 – Le NPD présente son plan pour l’assurance-médicaments universelle pour le Nouveau-Brunswick.

Un Néo-Brunswickois sur cinq n’a aucune couverture de médicaments sur ordonnance et plus du quart des Canadiens de l’Atlantique ont admis avoir rationné une ordonnance existante ou ne pas remplir ou renouveler une ordonnance au cours des 12 derniers mois parce qu’ils n’en avaient pas les moyens.

Le NPD croit qu’il est temps de rendre les médicaments abordables pour tous les Néo-Brunswickois.

Le Bureau du budget parlementaire du Canada estime que 503 millions de dollars sont dépensés chaque année au Nouveau-Brunswick en médicaments sur ordonnance – 300 millions de dollars par divers assureurs privés et personnes non assurées et 203 millions par la province. Les régimes d’assurance-médicaments fondés sur le revenu, en particulier ceux qui comportent de grandes franchises, compromettent l’accès aux médicaments essentiels. Ils obligent les gens à payer de leur poche pour des médicaments. Il n’est pas surprenant que certaines personnes négligent de prendre des médicaments préventifs contre des maladies comme les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, car elles ne peuvent pas en payer le coût.

»Les Néo-Brunswickois qui tombent malades et se retrouvent à l’urgence parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter des médicaments sur ordonnance et cela cause des délais d’attente plus longs l’hôpital ou dans la clinique pour tout le monde. En fin de compte, nous payons tous le coût social de la négligence de la prévention. En fait, le manque de traitement préventif des soins de santé coûte au gouvernement canadien jusqu’à 9 milliards de dollars chaque année. » – Jennifer McKenzie

Notre plan pour l’assurance-médicaments universelle : 

  • Le NPD appuie entièrement un régime national d’assurance-médicaments universelle qui est partagé entre les gouvernements fédéral et provinciaux. Un gouvernement néo-démocrate insistera fortement au niveau national pour un tel plan. Entre-temps, nous mettrons en œuvre un régime d’assurance-médicaments universel «Fabriqué au Nouveau-Brunswick».

  • Nous investirons 50 millions de dollars pour établir une couverture universelle, y compris toutes les personnes au Nouveau-Brunswick qui ne sont pas couvertes par un régime d’assurance existant. Tous les médicaments sur ordonnance figurant actuellement sur le formulaire du régime d’assurance médicaments du Nouveau-Brunswick seront couverts. Toutes les personnes actuellement couvertes par le Régime d’assurance médicaments du Nouveau-Brunswick et le Programme de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick ne perdront aucune couverture. L’investissement de 50 millions de dollars permettra à la part du Nouveau-Brunswick de couvrir jusqu’à 50% du coût total de l’assurance-médicaments.

  • Au cours de notre première année de gouvernement, nous étudierons diverses options de financement qui permettront au Nouveau-Brunswick d’avoir un régime universel d’assurance-médicaments à un coût raisonnable. Nous examinerons la meilleure façon de payer pour ce programme à partir de trois sources:

    • La province paie 50%

    • Particuliers: salariés, indépendants, retraités et non-actifs

    • Employeurs