Jennifer McKenzie défendra les intérêts des femmes à l’assemblée législative

Saint Jean, 18 septembre 2018 – Le NPD s’est engagé à défendre les droits des femmes et, aujourd’hui, Jennifer McKenzie a réitéré que le NPD a la plateforme qui fera la différence dans la vie des femmes.

«Les politiciens font des promesses pour les problèmes des femmes en période électorale, mais oublient rapidement après la fin des élections. Nous avons besoin d’une dirigeante d’un parti politique à l’Assemblée législative, ainsi que d’autres femmes fortes, comme les incroyables 25 femmes du NPD, pour respecter les promesses faites aux femmes lors des élections. Nous avons besoin d’un réel changement dans cette province et nous ne pouvons pas régler les problèmes des femmes sans les femmes. » – Jennifer McKenzie

Les femmes vivent dans la pauvreté, sont victimes de violence, ne sont pas crues lorsqu’elles sont agressées sexuellement, ne reçoivent pas le même salaire que les hommes, ont du mal à trouver des services de garde abordables et sont souvent les piliers de nos communautés. Les femmes ont écrit le NPD a écrit la plate-forme. Nous avons les solutions qui amélioreront la vie des femmes dans toute la province.

Nos principaux efforts portent sur le bien-être économique des femmes de la province :

  • 36% des travailleurs(ses) du Nouveau-Brunswick gagnent moins de 15 $ l’heure, dont la majorité sont des femmes. Un gouvernement NPD apportera un salaire minimum de 15 $ /heure.

  • Notre programme de garderie fournira des services de garde dans chaque école à 10$ par jour pour les enfants de 3 à 12 ans.

  • Notre plan de soins à domicile permettra aux femmes âgées d’obtenir des soins et du soutien à domicile dans leur maison.

  • Assurer l’équité salariale dans le secteur privé et public.

  • Appuyer la législation visant à mettre fin à la violence sexiste dans la communauté, les lieux de travail et les campus par le biais de l’éducation, de la prévention et de la formation.

  • Réformer et améliorer le programme d’éducation sexuelle dans les écoles publiques dans le but de réduire les grossesses chez les adolescentes et les ITSS; sensibiliser et réduire les préjugés liés au genre et à la diversité sexuelle; enseigner l’importance du consentement sexuel; reconnaître et divulguer les abus et favoriser des relations saines.

  • Veiller à ce que notre régime d’assurance-médicaments couvre les médicaments importants tels que Mifegymiso et PrEP.

  • Élargir les possibilités de perfectionnement professionnel pour nos policiers(ères) et nos juges afin qu’ils et elles puissent se renseigner sur les réalités de l’agression sexuelle et mettre en oeuvre des mécanismes d’intervention d’urgence officiels qui appuient les survivant(e)s.